Concerts 2019

Modifié par Stéphane Laurière le 2019/05/24 08:41

Dimanche 7 juillet, 11h  
Chapelle de Lanleya, Plouigneau

Mardi 9 juillet, 18h
Atelier de Guillaume Castel, Plouégat-Guerrand 

Mercredi 10 juillet, 18h
Ancienne église, Henvic

Style luthé

Quand le luth influence le jeu du clavecin

Takahisa Aida , clavecin 

Takahisa Aida explore les premiers recueils imprimés de musique pour clavecin du 17e français. Ces premières pièces sont très influencées par le jeu du luth – instrument de moins en moins en vogue mais dont quelques grands maîtres comme Duffaut ou Gautier laissent encore quelques chef-d’œuvres dans le milieu du xviie siècle.
Musiques de Chambonnières, d’Anglebert, Jacquet de la Guerre…

Ce projet a reçu le soutien de la DRAC Bretagne.

réserver ici
10/8, 1 euro pour les moins de 25 ans

Dimanche 7 juillet, 19h
Chapelle Notre-Dame des Joies, Guimaëc 

Les voix humaines

Mathias Ferré en compagnie

Mathias Ferré  viole de gambe • Camille Dupont violoncelle • Simon Waddell  théorbe • Daria Zemele  clavecin 

 

Le jeune virtuose Mathias Ferré ouvrira le festival en bonne compagnie, laissant libre cours aux accents tantôt riants tantôt mélancoliques de la viole de gambe, avec des pièces, toujours expressives, de Marin Marais, Antoine Forqueray, François Couperin du Sieur de Machy. 

Réserver ici
13/10/1

Lundi 8 juillet, 21h
Eglise de Locquirec 

London 1720, love, war and passion

The Beggar's Ensemble

Augustin Lusson violon • Daria Zemele clavecin • Mathias Ferré viole de gambe • Camille Dupont violoncelle • Lucile Tessier basson • Matthieu Lusson violone 

Robert Jones est la figure de son époque : un homme du peuple vivant dans une Londres cosmopolite et débauchée, enivrée au gin de bas étage du matin au soir, et qui puise dans l'effroyable beauté cacophonique de cette ville au bord de l'effondrement l'inspiration nécessaire à la création d'une oeuvre majeure du dix-huitième siècle.  

15/12, 1 euro pour les moins de 25 ans
Réservez ici

Mardi 9 juillet, 15h (version sans repas)
Mardi 9 juillet, 20h (avec repas)
Salle Guillaume Lejean, Plouégat-Guérand 

LA PRINCESSE DE CLEVES II, MUSIQUE ! 

La Bao Acou et Ma non troppo

Mise en musique de Cécile Mangin • avec Benoit Schwartz comédien  
Emmanuelle Huteau chant et basson • Camille Rancière chant, violon et alto • Ganaël Schneider épinette 

Dans cette nouvelle dramaturgie du spectacle, autour de la musique ancienne, aussi précise et expressive que peut l’être le texte de La Princesse de Clèves. La musique - de théâtre - incarne les époques de l’écriture de l’œuvre (XVIIè siècle) et celle de l’histoire de la Princesse de Clèves (XVIè siècle). Les voix soprano et baryton, chantées, murmurées, les violons ou le basson jouent avec la voix du comédien, abordant les plans subtils de l'histoire, les non-dits, amplifiant les mouvements de l'âme... Aux côtés du texte et du silence, autour de la table de France, frôlant le public, ils dessinent la présence de cette femme qui sacrifia sa passion à la vertu. 

12/15/8 pour le spectacle de l'après-midi.  Réservation
35/32 pour le dîner-spectacle du soir Réservation

Mercredi 10 juillet, 21h  
Chapelle Saint-Nicolas, Plufur 

Calling the muse 

Bruno Helstroffer, théorbe 

Injustement mis de côté après avoir connu de riches heures, le théorbe présente cette caractéristique particulière de disposer d’un répertoire historique d’une grande beauté, mais d’être encore un territoire d’exploration et de découverte. La démarche de Bruno Helstroffer s’appuie sur ces deux axes : redonner vie à un répertoire longtemps oublié, tout en poursuivant le travail de création sur l’instrument. 

Piccinini, Kapsberger, Satie, Helstroffer  

13/10
Réservation ici

Jeudi 11 juillet, 21h
Abbaye du Relec, Plounéour-Ménez 

A Trace of grace

Michel Godard et Freddy Eichelberger

Michel Godard serpent et basse • Freddy Eichelberger clavecin

Improvisations musicales à la croisée du jazz et des musiques anciennes par deux très grands improvisateurs sur des thèmes de chansons d’amour.

Ce concert est organisé avec le concours de Chemins du Patrimoine en Finistère.

15/12
Réservation ici

Vendredi 12 juillet, 15h30
Café Caplan & co, Guimaëc 

Journal des séducteurs 

Francisco Manalich & Bruno Helstroffer 

Francisco Manalich ténor, viole de gambe et arpeggione • Bruno Helstroffer théorbe, guitares 

Deux musiciens curieux se rencontrent pour jouer et chanter les plus belles chansons d’amour. Ce concert sera en deux parties, l’une consacrée au 17e italien avec des compositeurs comme D’India, Monteverdi, ou Kapsberger, et l’autre au 19e siècle français, avec Satie, Ravel et Fauré.

Libre participation 

Vendredi 12 juillet, 21h  
Eglise, Plestin-les-Grèves 

Les noces intrigantes - bach/telemann 

Marie Perbost, François Joron et le Son ar mein Consort 

Avec Marie Perbost soprano et François Jauron baryton
SON AR MEIN CONSORT Lucile Tessier flûte à bec et hautbois • Camille Aubret et Augustin Lusson violons • Camille Rancière alto • Camille Dupont violoncelle • Freddy Eichelberger et Takaissa Aida clavecin • Emmanuelle Huteau basson • Mathieu Lusson violone

Cette année le Petit festival chante l’Amour. Pour ce concert, de musique baroque allemande, la soprano Marie Perbost (nominée aux Victoires de la musique 2018) et le baryton François Joron, rejoindront les musiciens du festival pour chanter avec Telemann les malheurs de Pimpinone, barbon marié à une jeune ambitieuse et le bonheur d’une jeune mariée dont les doutes disparaissent grâce à ses épousailles, orchestrées par Johann Sebastian Bach dans la cantate 202, le tout agrémenté des concerti instrumentaux.

Concert réalisé en partenariat avec le Circuit des Chapelles de Plestin-les-Grèves.

15/11, 1 euro pour les moins de 25 ans
Réservez ici

SAMEDI 13 JUILLET, 18H
LE CLOITRE SAINT-THEGONNEC

CANTUS AMORIS

Ma non troppo 

Camille Aubret violon • Emmanuelle Huteau soprano et basson • 
Francisco Mañalich ténor et viole de gambe • Camille Rancière baryton violon et alto • Ganaël Schneider orgue.

Le Cantique des Cantiques est l'un des plus anciens et des plus beaux livres d’amour. Dans un long poème, un jeune homme et une jeune femme chantent tour à tour leur amour, en prenant la nature ou les filles de Jérusalem à témoins. Ce concert permet de plonger dans l'univers peu connu des musiciens du diocèse de Liège, actifs au début du 17e siècle, et qui ont illustré ce poème. Les pièces de Du Mont, Hodemont, Pietkin, Bonhomme et bien d'autres.

13/10, 1 euro pour les moins de 25 ans
Réservation ici

© Le Petit Festival