Balades

Modifié par Stéphane Laurière le 2017/05/23 18:33

SAMEDI 8 JUILLET
9h30 Plougasnou (départ de la maison prévôtale)

Gardez le souffle

Prom’s à vélo en musique

Prom’s à vélo en musique avec les souffleurs du festival à l’occasion de l’inauguration du circuit cyclable. Pour louer des vélos vous pouvez contacter l'Office de tourisme de Plougasnou au 02 98 67 35 46.

Libre participation

SAMEDI 8 JUILLET
15h Dourduff-en-mer, Plouezoc’h

La Balade d’Orphée

de Monteverdi à Couperin

Camilles et φίλους 

Grande ballade sous les arbres en forme de cabaret sylvestre menée par deux violonistes pour mieux écouter les bruits de la nature et se laisser prendre par des mélodies d’ici ou là. 

SAMEDI 8 JUILLET
22h30 Café-Librairie Caplan & co, Guimaëc

Le cabaret des musiciens du festival

Grand rendez-vous annuel avec les musiciens du festival pour des numéros inattendus dans le  café-librairie mythique de Guimaëc.

Libre participation

MERCREDI 13 JUILLET
15h Primel-Trégastel, Plougasnou

Maryvonne la Grande

Portrait d'une vivante d'il y a 150 ans

Marthe Vassallo : parole, chant solo a cappella
sous le regard d'Hervé Lelardoux 

Texte original et recherche de Marthe Vassallo ; extraits inédits et publiés d’Anatole Le Braz ; collectages musicaux de Maurice Duhamel ; extraits d’archives publiques. 

Marthe Vassallo vous emmène à la découverte de la vie et des chansons d’une formidable inconnue : Maryvonne Le Flem (1841-1926), chanteuse, goémonière, couturière, manieuse d’explosifs, aide-maçon… Le tout grâce à un rarissime trésor de documents : carnets inédits de l’écrivain Anatole Le Braz – Maryvonne fut une des voix de sa Légende de la Mort –,  mélodies notées par le musicien Maurice Duhamel, archives officielles… Maryvonne La Grande est le portrait d'une vivante forte de corps et d'esprit, d'une artiste qui ne se serait jamais appelée telle, et de la fabuleuse singularité de ces gens dits « de peu », dont on ne parle d'ordinaire qu'au pluriel. C’est l’hommage émouvant d'une chanteuse-raconteuse à une autre ; une célébration des pouvoirs de l’imaginaire, de la voix nue, et de l’écriture qui, cent ans après, nous en offre l’écho.

Une coproduction de Son ar mein/Petit festival avec Fur ha Foll/Le Logelloù, le Festival de Cornouaille ; avec le soutien de la Région Bretagne et du Département des Côtes d'Armor ; avec l’aimable autorisation du CRBC-UBO, Brest, pour les inédits d’Anatole Le Braz. 

© Le Petit Festival